Swell rider : petit retour sur la Hoalen Ocean Paddle Race

Ronan nous a fait un petit compte-rendu de sa participation à la Hoalen Ocean Paddle Race.

« Hoalen Ocean Paddle Race,  only the strong survive ? 

Aloha les p’tits gars
Il paraît que les absents ont toujours tort. TOUJOURS !
Eh bien c’est vrai, ils ont eu tort de rater ça…
Une météo chancelante, qui finalement s’améliore.
Une organisation au top (ah !, l’escale technique à Tremazan sous les yeux médusés de quelques pique-niqueurs). paddle hoalen

Un parcours en Technicolor, algues et courants.

Une arrivée en Cinemascope. hoalen

Je n’ai rien à offrir que du sang, du labeur, de la sueur et des larmes avait dit Churchill. Autant le dire tout de suite, il n’y a pas eu de sang.

De la sueur oui, il y en a eu, comme celle qui m’a coulé dans les yeux et fait perdre ma lentille de contact alors que j’étais à dix mètres derrière Gaétan Séné (mes poursuivants savent à présent pourquoi j’étais assis sur ma planche pendant cinq bonnes minutes, je recherchais et ouf ! retrouvais mon œil).

Des larmes aussi, de rage, quand dès le départ je tombe cinq ou six fois, faute d’un équilibre suffisant dans le clapot croisé du chenal du Four. Toute honte bue, je repars à genoux (au risque d’être disqualifié ?) et en profite lâchement pour doubler quatre concurrents, qu’ils me pardonnent.

hoalen paddle race

Après Portsall, Ite Missa Est*, c’est le terrain de jeu de ma Bark et je peux me concentrer sur le labeur.

sup hoalen race

Devant, les supersoniques Greg Closier et Renaud Noyelle tartinent, je m’arrache tout ce que je peux pour connecter le 3ème,

sup hoalen phares

mais le garçon a de la ressource et je dois me contenter de finir au pied du podium…Un petit sourire au photographe avant le dernier caillou (Eric, c’est à toi), et c’est la plage.

hoalen race paddle

Bondée, ambiance quasi-hawaienne, Kelerdut’s ON FIRE !

Tout le monde est arrivé, on a mal mais on sourit quand même, la FM locale m’interviewe pour me parler de ma Bark (paraît que c’est une Rolls, disent mes potes aux journalistes)

dj hoalen

puis une bière avec l’excellent FX Maurin (ambassadeur de Hoalen), remise des prix avec un beau vainqueur

sup

Après BBQ au bord de l’eau Photo, tout ça sous l’œil goguenard du phare de l’Ile Vierge qui en a vu d’autres.

C’EST LE BONHEUR.

hoalen mag pancarte

Quand je vous disais que les absents ont eu tort !!

L’an prochain, ce serait le 17 juillet, avis aux a(r)mateurs.

Hasta la vista babies

Doc Jacobs

  • La messe est dite, pour les moins latinistes d’entre vous.

Mes sincères remerciements à Greg, Fred et Renaud, camarades de galère (à rame, of course), à l’équipe de Hoalen, à Eric Bellande de direct-image.com pour la qualité de son travail, à Marcel et Leslie, qui se reconnaitront. »


Les commentaires sont fermés.