Test : SUP starboard Wide Point 8’2 2013

Les a priori sont souvent faux…

La version silver est en test au shop de Brest depuis un moment. Les collègues filles (Amélie et So) l’ont déjà utilisée il y a belle lurette, et en ont fait des retours plutôt élogieux : pour une planche de ce volume annoncé (130 litres), elle leur semblait très maniable pour leur gabarit (version légères). Visuellement elle me semblait bien moins « sexy » que la 8’5 pro… et c’est presque par défaut que j’ai été « obligé » de prendre la planche de test un jour puisque c’était la seule dispo pour assurer mes sessions du début de semaine. J’arrive donc au minou, un petit 40 cm déroule, personne à l’eau… j’y vais en me disant que la planche me permettra peut-être de glisser pépère.

Une planche qui ne paie pas de mine, et qui cache bien son jeu !

1h30 plus tard, je sors de l’eau et je suis vraiment stupéfait : la wide point est étonnamment nerveuse et maniable dans ces conditions petites et fermantes, même en configuration d’ailerons d’origine. Trois autres sessions me confirment le potentiel de la planche dans les petites vagues (même dégradées).

Reste à tester dans des belles conditions. A l’occasion d’un séjour dans le sud Finistère, j’ai pu avoir une grande variété de vagues, de 40 cm onshore mou à un joli petit 2 m glassy qui pousse. Malheureusement mon acolyte photographe (Loïc@Anavelvor) profite également des conditions parfaites, donc on n’aura que des photos des sessions petites (merci à Marie pour les clichés !).

Verdict : Oubliez ce que vous croyez savoir à propos des SUP : « 32 » de large c’est trop, ça tourne pas… », « 130 litres, c’est une tortue ta planche ! » « gros comme ça ça peut pas être radical ! »…L’important, c’est le shape.

Ce que je constate : avec mon gabarit (83kgs), mon niveau (plutôt débrouillé) et les conditions dans lesquelles je fais du SUP (en général quand c’est trop moisi pour le surf), c’est la planche unique parfaite pour moi. Elle est suffisamment stable pour assurer dans le clapot et le jus, elle part sur presque rien et réagit très fort aux pressions du rideur. Peu importe si les vagues augmentent de taille ou deviennent presque inexistantes, la planche permet toujours de sauver la session. Avec un peu de tuning d’ailerons, on augmente considérablement sa plage d’utilisation en mode radical même dans les conditions poussives et toutes petites !

La version carbone (2kgs en moins que la silver) ajoute de la légèreté, de la nervosité et de la réactivité au shape déjà très performant.

Bref, laissez tomber les idées reçues et laissez-vous tenter par ce flotteur qui vous surprendra sans aucun doute !

La wide point sur swelladdiction.com

 


Les commentaires sont fermés.