SUP Starboard 7’11 : retour d’expérience

Coup de projecteur sur un SUP/windsup méconnu.

Assez discrète dans le catalogue Starboard SUP, la SevenEleven est un véritable couteau suisse pour les windsurfers/supers qui recherchent une planche courte et vivante, pouvant se naviguer à la voile dans le light.

Petit retour dans le temps : Pierre (75 kg), très bon freestyleur et waverideur, voulait se mettre au SUP. Il hésitait sur le modèle et la taille, et les avis étaient partagés sur les forums sur le meilleur choix à faire notamment concernant la taille de l’engin. Finalement, au regard de considérations pragmatiques et d’un coup de cœur pour la 7’11, il a craqué. Voilà ce qu’il nous écrivait après quelques utilisations :

« Mon 7’11 il est top !! Je voulais une planche de SUP qui rentre dans ma voiture, Citroen C2, pour le côté pratique. Je m’attendais à devoir galérer un peu plus pour prendre des petites vagues, mais en fait, il n’en est rien: après 2-3 sessions, je prenais des vagues de 40 cm sans problème. Une fois sur la vague, c’est génial, je peux envoyer des courbes serrées et des noses ! Bref je ne regrette pas du tout d’avoir pris une planche courte et je le conseille vivement aux débutants sportifs ».

Fort des progrès accomplis sur la SevenEleven, Pierre vient de passer sur la Starboard Pro 7’7.

Pour ma part, (80 kg), la planche me faisait de l’œil depuis un moment. J’ai finalement craqué l’année dernière pour remplacer le sealion que j’utilisais jusque là. Testée en SUP et en windsup, la SevenEleven Silver m’a vraiment conquis.

Son arrière en round pintail permet une prise en main rapide en surf, on n’est pas obligé de déplacer le pied sur la carre pour tourner.

Assez stable pour mon gabarit avec 115 litres, elle est très joueuse et les snaps sont vraiment faciles.

En un an avec cette planche, j’ai surfé de 30 cm à un bon 2 m (sortie épique à Lostmarc’h). Elle m’a sauvé un nombre incalculable de sessions et permis de progresser en sup surf tout en restant tolérante quand les conditions ne sont pas parfaites.

A la voile (je ne l’ai testée qu’en strapless, mais il y a des inserts) on a toujours ce potentiel joueur et efficace qui sauve les sessions trop light.

Si vous souhaitez l’essayer dans les parages de Brest, n’hésitez pas à me contacter ou à me toper sur l’eau.

Merci à Loïc pour les images.

Plus d’infos sur la 7’11 : swelladdiction.com

 


Les commentaires sont fermés.